Diplômes

Liste des principales attestations (diplômes) sur le statut et les titres nobiliaires de la Maison de Béthune

Les mentions soulignées donnent, si l’on clique dessus, une vue directe sur le document original.
(Certains fichiers sont volumineux)

Noblesse médiévale (au moins noblesse ancienne vu les qualifications données depuis qu’est connue la filiation régulière incontestée, au début du XVIe siècle : voir 1523)

1415 – Des ancêtres directs nommés des Plancques crient « BETHUNE » à la bataille d’Azincourt  (voir 1968)

1523 – « Noble et Puissant Seigneur Michel des Plancques, Écuyer, Seigneur d’Hesdigneul » (qualifications habituelles en cette année et par la suite) (originaldénombrement (voir deuxième ligne))

1614 – Octroi de la chevalerie personnelle (impliquant quatre quartiers de noblesse) par l’Archiduc Albert dans les Pays-Bas espagnols (texte et copie conforme)

1632 – Octroi de la chevalerie personnelle (impliquant quatre quartiers de noblesse) par le Roi Philippe IV d’Espagne (original et texte)

1775 – Attestation des États d’Artois, que les seigneurs d’Hesdigneul, de la Maison de Béthune, jouissent depuis plus d’un siècle du titre de marquis (original AD80)

1777 – Vérification du titre de marquis par la Chambre héraldique de Bruxelles pour Eugène Marquis de Béthune Hesdigneul (donnant autorisation de le porter officiellement à Tournay et dans le Tournaisis, en Flandre et partout ailleurs) (extrait)

1777 – Lettres patentes d’homologation, par l’Impératrice Marie-Thérèse dans les Pays-Bas autrichiens, des « armoiries attribuées en France » à Eugène Marquis de Béthune Hesdigneul, comportant un manteau sommé de la couronne de duc et pair (original)

1781 – Octroi du titre de prince transmissible par primogéniture masculine par l’Empereur Joseph II en tant que souverain des Pays-Bas autrichiens (extrait certifié)

1782 – Enregistrement des lettres patentes de l’Empereur Joseph II par l’Élection d’Artois le 17 mai 1782 en exécution de l’autorisation donnée par le Roi Louis XVI de porter en France le même titre de prince (extrait).

1816 – Ordonnance du Roi Louis XVIII permettant à la ligne des Comtes de Béthune Pénin de joindre à son nom de Béthune le surnom de Sully et de s’appeler Béthune de Sully (source en ligne, texte extrait)

1816 – Nomination avec le titre de comte héréditaire au Corps équestre du Hainaut par Guillaume Ier, Roi des Pays-Bas (copie conforme ; traduction)

1818 – Ordonnance de duc-pair héréditaire octroyée par le Roi Louis XVIII en faveur du Prince de Béthune Hesdigneul et de ses cinq fils successivement (non suivie de la levée de lettres patentes ni de la constitution du majorat correspondant dans le temps très large imparti, non pas en raison d’un manquement des bénéficiaires mais suite à l’interruption causée, en 1830, par la Révolution de Juillet) (extrait original, texte de loi que cette ordonnance applique)

1848 – Concession du titre héréditaire de marquis par Léopold Ier, Roi des Belges (original)

1888 – Reconnaissance du titre héréditaire de prince par Léopold II, Roi des Belges (original)

1929 – Concession du titre héréditaire de comte par Albert Ier, Roi des Belges (original)

1932  – Reconnaissance du titre héréditaire de prince par Albert Ier, Roi des Belges (original)

1968 – Concession du titre héréditaire de comte par Baudouin Ier, Roi des Belges, avec augmentation d’armoiries par reconnaissance du cri d’armes BETHUNE (attesté à la bataille d’Azincourt par sentence de l’Élection d’Artois en 1461, d’après une documentation probante mais non encore publiée) et concession de la devise (ancienne) SPES IN DEO NON VANA (original)